La ville de Plombières-les-Bains

Savez-vous qu’il existe une contrée câline, un pays tout en rondeurs qui ne vous veut que du bien? Ancrées dans le département des Vosges, mais naturellement tournées vers la Franche-Comté, voici les Vosges méridionales, ou comment marcher à 760 mètres d’altitude sur des mamelons bienveillants, en traversant des prairies et des forêts bienfaitrices. Ici jaillissent des entrailles de la terre des eaux dont la température atteint de 57 °C à 84 °C. Massages à quatre mains, serviettes chaudes, frictions, boue, bains, bulles réparatrices… Les vertues curatives de ces eaux ont fait de Plombières-les-Bains une station thermale réputée. Si Plombières a tout pour vous remettre d’aplomb, le Girmont-Val-d’Ajol et le Val-d’Ajol, avec leurs hameaux dispersés, forment des petits pays tout en cascades et en fontaines, qui se couvrent d’étangs, se parent de forêts touffues et de vergers ensoleillés dans lesquels on chante Le Temps des cerises.

Les balcons de Plombières

Les balcons de Plombières

Plombières-les-Bains vu d’en haut, ça vous tente? Le chemin n’a rien de périlleux, tout le monde vous le dira. Il y a des têtes couronnées percluses d’arthrose et des génies anxieux qui sont passés par là: Napoléon III, Musset, Delacroix, Berlioz… Des panneaux d’information sur l’histoire, l’architecture et le thermalisme jalonnent cet itinéraire très court. Depuis le parc Tivoli, une petite rampe monte à l’ancien hôtel Métropole, construit en 1905 dans le style Art nouveau. Sur le chemin de terre qui traverse les jardins en terrasses de Plombières, vous repérez, ici et là, des toits de lauze, extraite des gisements de grès qui abondent dans le canton. Plus loin, vous tombez en arrêt devant la plus grande piscine thermale à ciel ouvert au nord de la Loire. Dans quelques minutes, c’est juré, vous saluerez comme il se doit ses eaux bienfaitrices.

Ouvrez les yeux. Vous êtes plongé dans un bain romain qui raconte deux mille ans d’histoire. A Plombières-les-Bains, on vous bichonne avec les techniques les plus modernes et l’eau qui jaillit des 27 sources thermales a des propriétés exceptionnelles. Elle est chargée en gaz rares, en fluor, en oligoéléments, peu minéralisée, douce, riche en silice, légèrement sulfatée, bicarbonatée, sodique et calcique… Elle démontre des qualités antispasmodiques, analgésiques, antalgiques, anti-inflammatoires, relaxantes, sédatives et vasodilatatrices, décontracturantes… Les installations thermales sont rassemblées dans un étroit sillon au fond de la vallée. Bain Montaigne, datant du séjour de l’écrivain au XVIe siècle, bain tempéré construit à la demande de Louis XIV, thermes Napoléon, construits par Napoléon III.

Calodae

Calodae

Sans plus de manières, trempez votre modeste personne dans le bain des rois…

Une réflexion sur “La ville de Plombières-les-Bains

  1. Plombières est un joli petit coin tranquille, nous l’avons découvert avec ma femme par une cure dans ses bains. Avis aux amateurs!

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s